819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

C’est un courriel qui lui a d’abord mis la puce à l’oreille. Misao Dean, professeure d’anglais à l’Université de Victoria, en a trouvé le contenu étrange : pourquoi une émission-débat de la droite américaine s’intéresserait-elle à ses travaux sur le symbolisme du canoé au Canada?

Pendant l’heure suivante, d’autres courriels ont suivi. Ces messages provenaient de tous les coins du monde et n’avaient rien d’aimable : menaces, insultes obscènes, appels à son congédiement, etc. À 10 h, Mme Dean était en état de choc. « Je ne savais que faire ni comment réagir. »

Elle l’ignorait encore, mais elle était devenue la cible d’une campagne organisée par la droite alternative. Des mois auparavant, en mars 2016, elle avait donné une entrevue à la radio de la CBC à propos de son livre intitulé Inheriting a Canoe Paddle: The Canoe in Discourses of English-Canadian Nationalism (University of Toronto Press, 2013). Dans cet ouvrage, elle analyse le symbolisme du canoé au Canada et soutient que cette embarcation, largement considérée comme un symbole patrimonial canadien, incarne aussi la puissance coloniale. Pendant l’entrevue, Mme Dean a demandé aux canoéistes de réfléchir à leur identité canadienne lorsqu’ils parlent du plaisir qu’ils retirent de ce sport. « J’ai essayé de m’exprimer sans offenser les canoéistes, dont je fais partie. » Lire la suite