819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

La réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ) pourrait avoir de graves conséquences sur l’Université du Québec en Outaouais (UQO), dont plus de 85 % de ses 363 étudiants internationaux étaient admissibles à ce programme en 2018.

Avec la réforme, en 2019, 45 % des étudiants internationaux de l’UQOUniversité du Québec en Outaouais y seraient désormais admissibles, soit 192 étudiants sur 441.

Avant le 1er novembre, les étudiants pouvaient se qualifier au PEQProgramme de l’expérience québécoise en vue d’obtenir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) s’ils avaient complété 1800 heures d’études au Québec.

Avec la réforme proposée par le gouvernement caquiste, seuls les étudiants diplômés d’une discipline où il y a actuellement pénurie de main-d’oeuvre sont désormais admissibles. Une clause de droits acquis a cependant été accordée aux étudiants déjà inscrits aux programmes touchés par la réforme. Le premier ministre en a fait l’annonce mercredi, en réaction au mécontentement populaire.

Dans ce contexte, l’UQO craint de perdre des étudiants.C’est sur que c’est plus intéressant, pour un étudiant international, de s’inscrire dans une université qui offre la possibilité de devenir citoyen canadien, a concédé le recteur, Denis Harrisson. Lire la suite