819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Lettre de présentation de Laurence Clennett-Sirois

Candidate au poste de secrétaire générale

Je suis chargée de cours depuis 2012 et, pendant près de cinq années, j’ai vécu de mes charges de cours : à l’UQO, en sciences de l’éducation et en sciences sociales depuis 2012 et à l’Université d’Ottawa dans trois départements depuis 2013. En juillet 2016, je suis passée dans la catégorie des personnes chargées de cours en situation de « double emploi », décrochant un poste au gouvernement fédéral.

J’ai été élue au poste de Vice-présidente aux communications du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais (SCCC-UQO) en avril 2015, poste que j’ai cédé en date du 31 décembre 2016, à cinq mois de la fin de mon mandat et au moment où débutaient les négociations pour le renouvèlement de notre Convention collective avec l’Employeur. Mes nouvelles responsabilités professionnelles limitaient ma disponibilité de « jour », une disponibilité que j’estime nécessaire et cruciale afin de mener à bien nos négociations. Ayant à cœur le succès de nos négociations et la force de notre Syndicat, j’ai choisi de me retirer de cet important poste dans l’espoir qu’une ou un collègue ayant plus de disponibilité pendant la journée puisse prendre la relève.

Durant mon mandat comme Vice-présidente aux communications, j’ai initié notre page Facebook, revu notre page Web et j’ai instauré une pratique permettant d’obtenir la rétroaction des membres pendant nos assemblées générales et conseils syndicaux. En plus de me familiariser avec la vie syndicale et le SCCC-UQO, j’ai aussi participé à différents comités (Journée pour la valorisation de l’enseignement, Comité sur la conciliation travail-famille-militantisme, Sous-comité sur les communications). Je siège encore aux Comité de mobilisation, Comité de la condition féminine et Comité sur la conciliation travail-famille-militantisme. Enfin, je représente aussi le Comité de la condition féminine du SCCC-UQO auprès du Comité responsable du projet Pour une communauté universitaire exempte de harcèlement, de violence et d’agression à caractère sexuel de l’UQO.

J’adore travailler avec les personnes chargées de cours. Nos conditions de travail ainsi que la force et la reconnaissance de notre Syndicat me tiennent à cœur. Je souhaite pouvoir assumer les responsabilité qui incombent à la ou au Secrétaire général de notre Syndicat; ce poste me permettrait d’intensifier mon implication syndicale et de veiller, avec mes collègues, à ce que notre Syndicat demeure fort et nos conditions de travail, respectées.

J’espère que je pourrai compter sur votre appui et je vous remercie de votre confiance.