819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

En novembre dernier, le mouvement étudiant en faveur de la rémunération des stages a duré une semaine partout au Québec. L’Assemblée générale du SCCC-UQO appuie officiellement ce mouvement. Les étudiantes et étudiants ont fait la grève tant à Saint-Jérôme qu’à Gatineau, et ce, même si ce n’était pas nécessairement dans les mêmes départements. Votre syndicat était là à chacune des séances où vous étiez touchés par cette grève pour vous appuyer et répondre à vos questions quant à vos droits et obligations.

Selon le Syndicat, tout travail mérite rémunération. Mentionnons également que les stagiaires payent des droits de scolarité malgré qu’ils n’aient pas de cours et sont souvent contraints d’abandonner un travail à temps partiel, ce qui peut rendre leur situation extrêmement précaire. De plus, le SCCC-UQO est sensible au constat que les stages traditionnellement masculins sont actuellement rémunérés et que les stages traditionnellement féminins ne le sont pas. Ainsi, le SCCC-UQO participera à des tables de concertation autant à Saint-Jérôme qu’à Gatineau afin de venir en appui des stagiaires mobilisés. Par ailleurs, des négociations avec le gouvernement devraient être entreprises fin février.  

Si les négociations étaient infructueuses, le mouvement pourrait être beaucoup plus important cet hiver. Nous vous rappelons que vous devez respecter les règles énoncées par l’Employeur en cas de grève étudiante sinon vous pouvez subir des pertes de salaire. N’hésitez pas à communiquer avec nous à accueil@sccc-uqo.ca si vous avez des questions. Dans la planification de vos cours, ayez en tête que vous pourrez avoir des séances en moins, particulièrement si vous faites partie des départements de travail social, de sciences sociales, de psychoéducation et psychologie, de sciences infirmières et de sciences de l’éducation.

Soyez à l’affût des correspondances de l’UQO et du SCCC-UQO!

Marie-Josée Bourget
Nicolas Harvey