819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Exténuées, trois étudiantes de l’UQAM ont discuté avec le Montréal Campusde la pression des stages non rémunérés qui pèse actuellement sur leurs épaules. À l’unisson, elles revendiquent la reconnaissance du travail accompli dans le cadre de leurs apprentissages, chacune selon une perspective différente.

La priorité de l’étudiante en travail social Marie-Claude White est de subvenir aux besoins de sa fille de six ans. L’idée de faire deux sessions de stages à temps plein met sa santé psychologique en péril, dit la mère monoparentale, puisqu’elle doit concilier ses études à l’emploi qu’elle occupe présentement au Centre local de services communautaires (CLSC) de La Petite-Patrie, dans le quartier Rosemont–La-Petite-Patrie. Lire la suite