819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

L’Assemblée générale du Syndicat des chargées et chargés de cours de l’Université du Québec en Outaouais (SCCC‑UQO) a adopté à l’unanimité une résolution demandant une meilleure représentation dans les différents comités de l’UQO et du Réseau de l’Université du Québec.

« L’UQO ne pourrait pas fonctionner sans nous. Nous donnons la majorité des cours. Il est anormal que nous soyons exclus de certaines instances », a affirmé Marie-Josée Bourget, présidente du SCCC-UQO.

Les personnes chargées de cours désirent obtenir un siège supplémentaire au Conseil d’administration de l’UQO ainsi qu’une représentation dans chacune des Assemblées départementales. « Les décisions prises dans les Assemblées départementales sont très proches de nos préoccupations. Pourtant, la majorité des départements n’invitent pas les personnes représentant les chargées et chargés de cours. C’était même une promesse électorale de notre Recteur, et après près de quatre ans de mandat, rien n’a bougé », a poursuivi Madame Bourget.

Les membres du SCCC-UQO souhaitent aussi obtenir une représentation au Comité de la recherche et de la création de l’UQO, à l’Assemblée des gouverneurs de l’Université du Québec et au Conseil des études de l’Université du Québec.

Le SCCC-UQO compte près de 700 membres à Gatineau et à Saint-Jérôme. Il est affilié à la FNEEQ-CSN. Le Syndicat a été fondé en 1993 et fête ses 25 ans cette année.