819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Le 24 novembre dernier, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé annonçaient vouloir mettre fin au « cheap labour » et s’attaquer au « fléau des stages non rémunérés ». Pour ce faire, les co-porte-parole de Québec solidaire ont indiqué qu’un gouvernement formé par leur parti tiendrait un sommet pour dessiner les contours d’une politique nationale des stages qui inclurait « définition commune, encadrement légal, rémunération et compensation ». QS considère donc le statut de stagiaire comme unique et propose de l’encadrer par une réglementation qui lui est propre. Mais les stagiaires ont-ils besoin d’une définition particulière ? Et s’il s’agissait d’un cadeau empoisonné ? Lire la suite