819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Un tout nouveau document fédéral révèle des détails inédits sur les dérives survenues au Canada et sur les sanctions imposées aux chercheurs fautifs. Un chercheur employé d’une université canadienne a illégalement conservé des « agents pathogènes à haut risque » dans son laboratoire – qui « n’était pas équipé en conséquence » – et a demandé à son assistant et à ses étudiants de mentir pour le protéger. Lire la suite