819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Le 16 novembre prochain devait avoir lieu la quatorzième séance de négociation. Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQO (SCCC-UQO) avait posé comme condition que l’Employeur dépose ses demandes monétaires. En effet, le SCCC-UQO a déposé ses demandes monétaires le 2 juin 2017, et l’UQO ne les a pas encore commentées.

« L’UQO connaît nos demandes depuis plus de cinq mois. Ce n’est pas normal que nous ne connaissions pas encore les siennes! », a affirmé Marie-Josée Bourget, présidente du SCCC-UQO. Il semblerait que l’UQO souhaite ralentir la négociation afin de tenter de démobiliser les personnes chargées de cours.

Considérant que l’UQO refuse de négocier les clauses monétaires, une Assemblée générale extraordinaire se tiendra le 27 novembre 2017. Les personnes chargées de cours se prononceront sur l’intensification des moyens de pression allant jusqu’à la grève générale illimitée.