819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Le 22 septembre avait lieu la onzième séance de négociation. La présidente du SCCC-UQO, Marie-Josée Bourget, a d’abord rappelé la volonté du Syndicat d’accélérer la négociation, sans quoi il y aurait intensification des moyens de pression. Ça suffit prendra tout son sens.

La séance du 22 septembre a été cordiale, et les deux parties ont démontré leur volonté de négocier. Les discussions ont surtout visé l’attribution des cours (article 9). Le Syndicat a également expliqué ses demandes pour les congés de maternité, de compassion et parental. Il y a aussi eu des échanges sur les processus de griefs et d’arbitrage.

Pour l’instant, le Comité de négo considère que le Syndicat fait de bonnes avancées sur l’article 9. Un des points d’achoppement touche les cours nouvellement disponibles pour lesquels l’Employeur veut qu’ils reviennent aux professeures et professeurs. Pour le Syndicat, la situation est claire : une fois que ces derniers ont choisi leurs cours, que les personnes visées par la clause réserve ont leurs cours, tous les autres cours appartiennent aux personnes chargées de cours.

Par ailleurs, il y a quatre mois le SCCC-UQO déposait ses demandes monétaires. Pas de réponses spécifiques de l’Employeur pour l’instant, mais un état de la question. Il y aurait une diminution des inscriptions au programme de baccalauréat à temps plein. L’Employeur a indiqué qu’à la prochaine séance, il aurait les chiffres pour les deuxième et troisième cycles.

La prochaine séance se déroulera le 13 octobre. D’autres dates pour les mois d’octobre, de novembre et de décembre seront convenues avant la prochaine séance.