819 773-1692 accueil@sccc-uqo.ca

Montrée du doigt pour sa gestion d’une plainte pour harcèlement sexuel déposée l’an dernier par une étudiante, l’École de technologie supérieure (ETS) vient d’embaucher une conseillère en prévention et résolution du harcèlement.

Aussitôt faite cette annonce, des étudiants ont soulevé des préoccupations quant à l’accessibilité de son bureau, situé dans une résidence étudiante, donc derrière un dispositif de contrôle d’accès. Ils ont aussi souligné que le bureau en question est largement vitré, ne conférant pas l’intimité nécessaire pour discuter de sujets aussi délicats que le harcèlement sexuel. Lire la suite